Le sexualité au Maroc: un sujet tabou?

Maria Yazami

L’hypocrisie sociale concernant la sexualité au Maroc est un phénomène courant qui reflète les tensions entre les normes traditionnelles et les valeurs modernes dans la société marocaine.

D’une part, il existe une grande pression sociale pour que les Marocains suivent les codes de conduite stricts imposés par la religion et la tradition. Cela inclut l’abstinence avant le mariage, la monogamie et le respect des rôles de genre traditionnels.

D’autre part, il y a également une forte influence occidentale au Maroc, qui apporte avec elle des idéaux de liberté sexuelle et de choix personnel. Cela peut créer un conflit pour les Marocains qui sont attirés par ces idéaux, mais qui doivent également faire face à la pression sociale pour se conformer aux normes traditionnelles.

En conséquence, il est courant de voir l’hypocrisie sociale au Maroc lorsqu’il s’agit de sexualité. Les gens peuvent prétendre être des modèles de moralité publique, tout en ayant des comportements sexuels qui ne sont pas conformes aux normes sociales. Cela peut être particulièrement vrai pour les femmes, qui sont souvent soumises à une pression sociale encore plus forte pour se conformer aux normes de conduite traditionnelles.

L’hypocrisie sociale concernant la sexualité au Maroc peut également être vue dans l’attitude ambivalente de la société envers les relations sexuelles hors mariage. Bien que l’adultère soit considéré comme gravement immoral, il est également courant de voir des hommes et des femmes avoir des relations sexuelles avant le mariage sans être ouvertement condamnés par la société.

En fin de compte, l’hypocrisie sociale de la sexualité au Maroc reflète les tensions croissantes entre les traditions et les valeurs modernes dans la société marocaine. Alors que le pays continue de se moderniser et d’être influencé par l’occident, il est possible que ces tensions continuent à exister et à être sources de conflit pour les Marocains.

Les femmes et la pression sociale de la virginité au Maroc: 

Il est également important de noter que l’hypocrisie sociale peut jouer un rôle dans la façon dont les femmes qui ne sont pas vierges sont perçues au Maroc. Bien que les relations sexuelles avant le mariage soient largement tolérées, il y a encore une forte pression pour que les femmes se comportent de manière moralement irréprochable et respectueuse des normes traditionnelles. En conséquence, une femme qui n’est pas vierge peut être perçue comme ayant manqué à ces normes et être stigmatisée en conséquence.