Le ministère de l’intérieur poursuit Mohammed Ziane en justice

Le ministère de l’intérieur a décidé, ce mardi, de porter plainte conte l’avocat Mohammed Ziane, devant le Parquet près le tribunal de première instance de Rabat, suite aux « graves déclarations et accusations » faite par le secrétaire général du Parti Libéral contre « une institution nationale », à savoir la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

Dans un communiqué, le département explique que sa décision « reste fondée sur des faits matériels claires à travers lesquels les institutions ont été attaquées en promouvant de fausses accusations et des allégations punies par le Code pénal », en affirmant que « son recours au pouvoir judiciaire découle de son devoir constitutionnel de protéger et d’appliquer la loi, et de confronter tous les contrevenants quels qu’ils soient, et de son engagement ferme à protéger ses employés contre les attaques, insultes et diffamations qui pourraient les viser dans l’exercice de leurs fonctions ».

Pour rappel, le Parti marocain Libéral qui est présidé par l’avocat Mohammed Ziane, a appelé dans un communique, en novembre 2020, les autorités compétentes à « dissoudre la Direction générale de la surveillance du territoire ».

Le parti a expliqué dans son communiqué que cette demande est intervenue suite à  » ce qui a été publié sur certains sites d’informations connus au niveau national et international par leur proximité avec les agences de sécurité, des articles et des photos touchant la vie privé des citoyens et la crédibilité des institutions ».

Asmaa Izouaouen

Journaliste et rédactrice web, passionnée par les médias et intéressée par le journalisme de solutions et d'impact. Je consacre mon temps libre au bénévolat et rencontres interculturelles.