Des fossiles d’un dinosaure à bec de canard retrouvés au Maroc

Des paléontologues ont été surpris en découvrant les traces d’un représentant de la famille des dinosaures à bec sur une terre marocaine, non loin de Casablanca, dans les roches d’une mine qui date de 66 millions d’années .

Qui dit le Maroc dit l’Afrique, mais le problème c’est que cette espèce ne vivait qu’en Amérique, Asie et Europe.

En plus selon les experts, le continent africain durant cette époque était complètement séparée du reste du monde par l’océan .

Il s’agit d’un dinosaure de 3 mètres ,qui appartient à une famille herbivore qui pouvait atteindre jusqu’à 15 mètres ,caractérisée par des crêtes osseuses de diverses formes sur le sommet du crâne.

Ces derniers pensent que ces dinosaures ont parcouru des centaines de kilomètres pour arriver en Afrique en nageant, puisque qu’ils possédaient de grosses queux et des puissantes pattes qui aurait pu les aider à nager .

Cette découverte a été nommée Ajnabia Odysseus, qui dérive du mot arabe « ajnabi » (étranger) et «  ulysse«  qui signifie le marin grec.

C’est une découverte assez spéciale qui se caractérise par sa rareté due au fait que tous ces évènements sont inattendus: la traversée océanique de cet animal en plus de la fossilisation d’un animal considéré comme terrestre dans un milieu marin.

Selon Nicholas Longrich de l’université de Bath, découvrir ce dinosaure en Afrique est  » la dernière chose au monde  » à laquelle lui et ses collègues s’attendaient.

Aya Bhilat

My name is Aya Bhilat, an Ilcs student majoring in journalism and communication for my Bachelor's degree. I'm an editor in the school magazine and also a web editor on Dialna.net. I started writing when I was 13 years old by writing short articles about documentaries and TV programs that I used to watch by that time, and sometimes just for fun through expressing myself and talking about the topics that concerned me in that period(sports, international matters, culture, music and environment) One day I decided to share one of my articles with my dad and my philosophy teacher that was amazed with my writing style and gave me golden advice by telling me that I certainly should be a journalist in the future. 2 years after I graduated from high school, I finally followed my teenage dream and the passion that I enjoy doing. And today, I'm very glad and grateful that I belong to our family team and to share my articles with a larger audience.