Yémen : des explosions à l’arrivée du gouvernement d’union à Aden

Au moins 26 personnes ont été tuées et plus de 50 autres ont été blessées dans des déflagrations à l’aéroport d’Aden, ce mercredi. Les explosions se sont produites lors de l’arrivée du nouveau gouvernement d’union pour s’installer dans la capitale provisoire du Yémen en guerre.
Des gens courent suite à une explosion à l’aéroport d’Aden, au Yémen, peu de temps après l’atterrissage d’un avion transportant le cabinet récemment formé. Source : Apnews

Sur les images diffusées par la chaîne de télévision saoudienne Al-Hadath, on entend retentir des bruits des explosions et de coup de feu au moment où les membres du gouvernement sortent de l’avion, ce qui a semé la panique parmi les personnes présentes. Selon l’agence de presse officielle Saba et sans désigner de responsable, le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a déclaré que

Ces actes terroristes ne décourageront pas le gouvernement légitime à exercer ses devoirs »

En revanche le ministre des affaires étrangères Ahmed Ben Moubarak a lui, accusé les Houthis, des rebelles yéménites soutenus par l’Iran, qui ont déclenché la guerre depuis leur déferlement sur la capitale Sanaa en septembre 2014.

Le porte parole du gouvernement, Rajeh Badi a appelé à « une enquête internationale sur cet acte criminel pour déterminer les responsables » et a affirmé que des civils, des vigiles et des responsables locaux figurent parmi les victimes en ajoutant que les membres du nouveau gouvernement « vont bien ».

A noter que le nouveau gouvernement inclut des séparatistes du sud, qui ont été rassemblés par l’Arabie Saoudite le 18 décembre, pour resserrer les rangs face aux rebelles Houthis, qui contrôlent une grande partie du Yémen, et qui sont soutenus par l’Iran.

Depuis plus de 6 ans, le Yémen est en guerre connaissant ainsi la « pire crise humanitaire au monde » selon l’ONU, avec un peuple qui vit affres de la famine et des épidémies.

Asmaa Izouaouen

Journaliste et rédactrice web, passionnée par les médias et intéressée par le journalisme de solutions et d'impact. Je consacre mon temps libre au bénévolat et rencontres interculturelles.