Covid-19 : opération dépistage des petits taxis

C’est l’une des professions les plus à risque dans le contexte épidémique. Les chauffeurs de taxis peuvent à n’importe quel moment transporter des personnes susceptibles d’être malades et leurs véhicules devenir le cas échéant, des vecteurs ambulants de propagation du virus. C’est pour cela qu’une large campagne de dépistage a été lancée dans la capitale en faveur des chauffeurs de petits taxis. A noter que la majorité d’entre eux sont au chômage depuis deux mois, contraints de suspendre leurs activités à cause du confinement.

Environ douze milles chauffeurs de la région de Rabat sont concernés par ce dépistage avec environ sept cents tests par jours. Ceux qui présenteront un résultat négatif pourront reprendre le travail. Les chauffeurs dont le résultat sera négatif recevront une attestation qui leurs permettra ensuite de récupérer leurs taxis. Depuis le mois de mars, le Maroc a décrété des règles de confinement parmi les plus strictes au monde malgré lesquelles plus de deux cents personnes sont mortes du coronavirus dans le pays.