Said, jeune marocain rescapé du Coronavirus

Said, jeune marocain de 30 ans, a été contaminé par le Covid-19 et hospitalisé pendant une quinzaine de jours dans le Centre Hospitalier Universitaire Hassan II de Fèz, il nous raconte son expérience douloureuse avec le nouveau Coronavirus qui a mis le monde entier à genoux.

Dans un hôtel en plein coeur de la ville spirituelle où il est toujours en convalescence, Said revient sur le jour où un de ses collègues au centre commercial “Borj Fès” s’est senti malade, avec les symptômes d’une grosse grippe. Après avoir consulté le médecin et fait le test, le résultat était positif, et il a malheureusement été contaminé par le redoutable monstre de cette année.

La nouvelle s’est vite répandue, Said et ses collègues ont eu la peur de leur vie. Mais ils ont continué de travailler sous ordre de leur employeur, qui peut être s’est cru hors de risque malgré l’ampleur universelle qu’a pris ce virus. Quelques jours plus tard, cinq nouveaux cas contaminés par le virus ont été déclarés, et les employés du grand marché ont décidé d’arrêter de travailler et ont réclamé des dépistages. Ça a été le choc : plus de 120 personnes positives y compris Said.

Suivant les directives des autorités sanitaires, il est resté chez lui en isolement. Le lendemain, une ambulance l’emmenait au Centre Hospitalier Universitaire Hassan II, où il a subi un traitement à la fameuse chloroquine ( merci docteur Raoult..). Il prenait cinq comprimés, matin et soir. Le traitement a été très douloureux, et il a causé des effets secondaires gênants : diarrhée sévère, vertiges, une fatigue générale et une faiblesse, maux de tête, des douleurs articulaires et musculaires, perte d’appétit et vomissements. Il n’arrivait  plus à dormir, et il restait éveillé pendant toute sa première semaine d’hospitalisation « effet psychique oblige ».

Au bout de quinze jours de traitement intense dans des conditions heureusement favorables, le corps médical compétant a été à la hauteur : il était aux petits soins et veillait sur le confort des patients. La guérison a enfin été déclarée après l’obtention de deux échantillons négatifs prélevés sur notre protagoniste.

Said a été transféré à l’hôtel pour une période de récupération de deux semaines. Aujourd’hui, il ressent de la joie mêlée à de la tristesse, car il a contaminé sa maman et sa sœur qui attendent à leur tour leurs sorts.

Lundi 2 mars, le Maroc a enregistré son premier cas de Covid-19 : il s’agissait d’un ressortissant marocain âgé de 39 ans, qui résidait en Italie, et qui est rentré au royaume par avion le 7 février. Depuis, plus de 5000 personnes ont été contaminées et plus de 180 personnes décédées par le nouveau Coronavirus. D’après le ministre de la santé, le taux de la létalité (le nombre de patients décédés par rapport au total de personnes contaminées) ne cesse de baisser chaque jour davantage, il s’établit à 3,5% ce qui place le Maroc dans une moyenne mondiale relativement basse. Heureusement pour nous tous.  

Pour conclure, nous pouvons dire un grand merci aux autorités, au corps médical et surtout à nos citoyens pour leur civisme.

Asmaa Izouaouen

Journaliste et rédactrice web, passionnée par les médias et intéressée par le journalisme de solutions et d'impact. Je consacre mon temps libre au bénévolat et rencontres interculturelles.