LE MAROC CATALYSEUR DE L’AFRIQUE

Par Sanaa Saidi

L’Afrique a toujours été au centre des choix stratégiques du Maroc, et le Royaume n’a cessé de réaffirmer son identité africaine depuis son indépendance.Le Maroc s’est engagé à renforcer les liens politiques et à construire des partenariats diversifiés et fructueux avec ses partenaires africains.

L’Afrique au centre des stratégies du royaume 

Les relations Maroc-Afrique sont également une priorité de politique étrangère, inscrite dans le récent préambule de la Constitution de 2011, élevée au rang d’un véritable partenariat qui contribue au progrès et au développement économique et humain du continent africain. Depuis, les relations Maroc-Afrique ont pris une nouvelle dimension en s’inscrivant dans une vision à long terme fondée sur les vertus de la coopération Sud-Sud et un impératif de développement humain dans « l’établissement de relations économiques équitables et équilibrées ». Et plus particulièrement ces dix dernières années, la stratégie menée par le Maroc envers le continent africain va au-delà de la fructification des échanges commerciaux et l’accroissement des investissements, elle transcende les enjeux économiques pour intégrer des considérations historiques, humanitaires et environnementales. 

Retour du Maroc à l’Union Africaine

Par ailleurs, saisissant l’opportunité du 28e sommet de l`Union Africaine en 2017, le Maroc a décidé de réintégrer l’organisation panafricaine, un retour du Royaume dans son milieu naturel, à la fois géographique et humain, mais aussi un retour qui souligne un succès diplomatique après une absence qui lui a causé beaucoup de tort et servi les intérêts de ses adversaires. Malgré cette absence organique au sein de l`Union Africaine, le Maroc a toujours su tisser des relations excellentes avec ses voisins du sud. En effet, sa position géographique au carrefour de l’Afrique, la Méditerranée et l’Europe, lui a toujours permis de jouer un rôle moteur sur l’échiquier africain et peut constituer le maillon indispensable dans les relations Afrique-Europe. Quoi qu`il en soit, ce retour signifie l’intégration du Maroc au sein du continent et son déploiement en tant que puissance africaine, tant dans son identité propre que dans son espace de projection.

Évolution chronologique des rapports entre le Maroc et l’Afrique

Avec le recul, on peut dire que les relations Maroc-Afrique se sont façonnées au cours de trois grandes périodes. Initialement sous le règne du défunt monarque  Mohammed V, elle a été marquée par une période de partenariat accru avec les nations africaines dans les luttes anticoloniales dans l’esprit de Bandung. Puis, sous le feu roi Hassan II, elle a été caractérisée par des tensions accrues et un refroidissement des relations avec l’Afrique, largement attribués à la guerre d’indépendance mauritanienne, à la guerre contre l’Algérie et aux lois sur le Sahara omarocain. De même, la rivalité Est-Ouest est entrée dans les relations maroco-africaines à la même période. Dans le camp occidental, le Maroc était idéologiquement opposé aux pays socialistes africains comme l’Angola et le Bénin, mais surtout à l’Algérie. Le royaume se rapproche alors des pays pro-ouest africains et affronte les pays du camp communiste. Vient ensuite la période actuelle marquée par un réchauffement des relations avec la mise en œuvre de nombreuses stratégies par le Maroc avec les partenaires africains visant à construire une coopération économique efficace. Une nouvelle vision de la coopération Sud-Sud ces dernières années repose sur plusieurs mesures pour les pays africains. En outre, les tournées royales régulières ont été interrompues par l’initiation et la signature de contrats pour des projets prometteurs tels que les infrastructures, le logement, l’électricité, l’eau potable et l’assainissement, la protection de l’environnement et le développement des compétences.Il est soutenu par des entreprises publiques ou privées et contribue de manière significative à l’amélioration des services aux citoyens africains.

 La domination royale sur la politique étrangère a toujours joué un rôle central dans cette diplomatie bilatérale et multisectorielle réussie dans les relations Maroc-Afrique.