Carton rouge de Twitter à Donald Trump

Le réseau social Twitter a décidé de suspendre de façon permanente le compte du président américain Donald Trump (@realDonaldTrump) en raison du risque d’incitation à la violence, a-t-il annoncé dans la nuit de vendredi à samedi .

Deux jours après les violences qui ont endeuillé le Capitole et ébranlé l’Amérique, Donald Trump se trouvait vendredi totalement banni et isolé. Potentiellement sous le coup d’une nouvelle procédure de destitution et privé de son canal de communication favori, Twitter. Selon le réseau social Twitter, Donald Trump a publié, après les événements qui ont eu lieu au Capitole américain, deux messages qui incitent à la violence. La société californienne a suspendu définitivement le compte @readonaldtrump .

Le réseau social a frappé un grand coup en annonçant suspendre « de façon permanente » le compte du président républicain, caisse de résonance du « Trumpisme « et outil sur lequel il a bâti son ascension politique et qui était son principal canal de communication, affiche désormais une page totalement vide.

Les 75 000 000 de grands patriotes américains qui ont voté pour moi, AMERICA FIRST, et Make AMERICA GREAT AGAIN, auront une voix géante dans le futur. Ils ne seront ni méprisés ni traités injustement de quelque manière que ce soit !!! », a twitté Donald Trump. Puis : « À tous ceux qui ont demandé, je n’irai pas à l’inauguration le 20 janvier. »Selon Twitter, ces deux messages peuvent « inciter à la violence ». « Nous avons estimé qu’ils étaient susceptibles d’encourager et d’inspirer des personnes à reproduire les actes criminels qui ont eu lieu au Capitole américain le 6 janvier 2021 », indique le réseau social qui estime donc que ses règles internes ont été enfreintes.

Conséquence du tweet

Isolé dans la Maison Blanche, détendu par nombre de ténors républicains, c’est justement d’un tweet bref  qu’il avait plus tôt annoncé qu’il n’assistera pas, contrairement à la tradition, à la cérémonie d’investiture de son successeur.  Ce message lourd de symbole restera le dernier de @realDonaldTrump et ses environ 88 millions d’abonnés au moment de sa suspension.  

Son absence le 20 janvier « est une bonne chose« , lui a répondu Joe Biden, lors d’un échange avec les journalistes depuis son fief de Wilmington, tout en affirmant que le vice-président Mike Pence serait le bienvenu à la cérémonie d’investiture. « Mon objectif principal est de rassembler le pays », a déclaré le président élu, en esquivant délicatement d’élaborer sur le départ anticipé du milliardaire républicain. 

Facebook, et d’autres services, comme Snapchat ou Twitch, ont suspendu le compte de Donald Trump pour une durée indéterminée, d’au moins deux semaines.

La suppression définitive du compte personnel du président Donald Trump sur Twitter, survenue deux jours après l’assaut contre le Capitole, a provoqué sur la plateforme un débat et une avalanche de commentaires ,deux jours après l’annonce par Twitter une polémique a empilé.

L’ancienne ambassadrice de Trump à l’ONU, Nikki Haley, est ainsi montée au créneau au lendemain de cette décision pour déclarer que ‘‘réduire les gens au silence de la sorte est quelque chose qui se passe en Chine, pas dans notre pays’’. Le fils du président, Donald Trump Jr, ajouta : ‘‘La liberté d’expression n’existe plus en Amérique”. Une déclaration qui a provoqué, entre beaucoup d’autres, ce tweet ironique d’une internaute nommée Kat : ‘‘OUAIS ! Je ne pense pas qu’il soit juste de suspendre Trump de Twitter alors qu’il n’a fait que tenter d’inciter à une guerre civile’’.

En revanche ,Twitter s’est défendu en affirmant avoir indiqué il y a des années que ‘‘ces comptes ne sont pas au-dessus de nos règles et ne peuvent pas utiliser Twitter pour inciter à la violence’’

Wiam Elabdi

This is Wiam El abdi, a journalism student at Ilcs. I am currently a blogger, content provider and a web editor on Dialna.net .📹📰 Before being part of the ILCS family, I held a scientific diploma... however I can recall that I have always been passionate about writing life-related articles or essays about my personal life, society, happiness and friends... Besides, when I started studying journalism, I discoverd myriad lessons and realized I can go farther... I learnt how to investigate and collect information about politics, society, culure... and share it with my audience and let them know what is happening in the world at large. Eventually, without my parents' support, I would not be what I am right now, they are the ones who encouraged me to apply for journalism, and gave me the push I needed to pursue my dream. 🙏